Projets

Ressources

Estimation de ressource du Projet Or de Banfora en hausse et atteignant 4,9 Moz d’or

Le Project Or de Banfora constitue une des plus larges ressources aurifères non développées en Afrique et une des seules découvertes à large échelle d’une nouvelle région minière dans le monde entier.

Les ressources minérales et les réserves de minerai sont superficielles, avec 90% se situant à moins de 150 m de profondeur. Elles demeurent ouvertes en profondeur et latéralement, prêtes pour une croissance grâce aux programmes de forage continus de Gryphon.

En conjonction avec le communiqué de l’étude de faisabilité concluante pour financement à Banfora en janvier 2013, Gryphon a annoncé une augmentation de l’estimation globale de la ressource minérale à Banfora, qui atteint maintenant 4,9 Moz d’or.

Les estimations de ressource minérale et de réserve de minerai ont été estimées de manière indépendante et classifiées par CSA Global selon une norme appropriée en accord avec le Code australasien pour le rapport des ressources minérales et des réserves de minerai (Code JORC de 2004). Une analyse statistique et géostatistique a été entreprise sur le matériel minéralisé avant l’estimation de la teneur des ressources (Code JORC 2004 et NI43-101) à l’aide de la méthode de krigeage ordinaire.

Cette analyse a permis d’aboutir à des ressources minérales estimées de 72,3 millions de tonnes à 1,5 g/t d’or, soit 3,4 millions d’onces d’or, pour les ressources mesurées et indiquées globales et de 39,3 millions de tonnes à 1,2 g/t, soit 1,5 millions d’onces d’or de ressources présumées globales (voir l’Annexe 2 ci-dessous), et ce, au dessus de la limite de teneur d'or de 0,5 g/t d’or pour le projet.

Tableau 2 | Estimations des ressources minérales du Projet Or de Banfora à la teneur limite de 0,5 et 0,9 g/t d’or

Le Tableau 2 comprend 49,2 Mt à 0,6 g/t d’or, soit 0,93 Moz d’or sous la teneur limite inférieure de 0,9 g/t du gisement de Nogbele qui constitue actuellement la base de travail pour le test de lixiviation en tas.

Tableau 3 | Estimations des réserves aurifères du Projet Or de Banfora.

Note : Le métal de transition et sous forme oxydée de Nogbele est rapporté à la teneur limite de 0,5 g/t, le reste est rapporté à 0,6 g/t.

Les réserves de minerai vierges pour le Projet Or de Banfora ont été calculées par dérivation par Cube Consulting sous la direction de Quinton de Klerk, selon une nome appropriée pour leur rapport en accord avec le Code australasien pour le rapport des résultats d’exploration en termes de ressources minérales (Code JORC, 2004 et NI43-101) et de réserves de minerai (Code JORC, 2004). Elles sont basées sur les modèles de ressources minérales estimées par CSA Global dans ce communiqué.

L’estimation de la réserve aurifère repose sur les ressources minérales classées comme « mesurées » et « indiquées » après prise en compte de tous les aspects miniers, métallurgiques, sociaux, environnementaux et financiers de l’exploitation. La réserve de minerai prouvée a été calculée à partir de la ressource minérale mesurée et la réserve de minerai probable, à partir de la ressource minérale indiquée.

Les teneurs limites utilisées pour l’estimation des réserves de minerai de Banfora sont : la teneur en or tenant lieu de seuil de rentabilité et prenant en compte la récupération minière et la dilution, la récupération métallurgique, les charges d'exploitation du site, les redevances et les revenus. Les teneurs limites calculées pour le rapport des réserves de minerai sont arrondies à un chiffre après la virgule en gramme d’or par tonne. Les teneurs limites varient selon le type de matériel et l’emplacement dans la mine. Les deux valeurs sont indiquées dans le tableau de réserves de minerai ci-dessous.

Les teneurs et le métal indiqués dans l’estimation de réserves de minerai comprennent les estimations de récupération minière et de dilution. L’estimation des réserves de minerai est rapportée dans la BFS dans le cadre de la conception de la mine à ciel ouvert.

Au total, 102,7 Mt de déchets miniers sont contenus dans le site pour lequel les réserves de minerai sont estimées, avec pour résultat un coefficient de recouvrement entre les stériles et le minerai de 6,1 :1. Ce tonnage de déchets comprend 0,4 Mt de matériel classé comme ressource présumée, à une teneur supérieure à la teneur limite de la réserve. La teneur moyenne de ce matériel présumé est de 1,7 g/t. Aucune valeur économique n’a été attribuée à ce matériel présumé dans l’estimation de ces réserves de minerai.

La zone du Projet demeure prometteuse en terme de nouvelles découvertes au-delà des gisements actuellement définis et évalués.